PUISSANCE DE FRAPPE : LE MUSCLE À CONNAÎTRE

Dans cet article, j’aimerais vous parler du sujet suivant : puissance de frappe – le muscle à connaître. Mais avant cela, je vous invite à télécharger votre cadeau gratuit situé sur cette page ainsi qu’à cliquer sur le bouton « s’abonner » pour vous abonner à la chaîne Youtube de KMG France et rejoindre les centaines de pratiquants de krav maga membre de la communauté KMG France de YouTube.

Quel est le muscle que vous devez absolument connaître et qui peut vous permettre de frapper beaucoup plus fort ?

Bonjour à vous !

Emmanuel Ayache, expert international en krav maga self-défense et auteur du livre défendez-vous. Dans cette vidéo, je vais vous parler d’un muscle très particulier qui est vraiment important à connaître, qui est important à étirer et qui peut avoir vraiment un changement drastique sur votre efficacité au combat.

Mais avant cela, je vous invite à télécharger votre cadeau gratuit situé sous cette vidéo ainsi qu’à vous abonner à la chaîne YouTube de KMG France. Comme vous le savez, j’ai une approche assez globale du krav maga. C’est-à-dire que pour moi, le krav maga, ce n’est pas simplement un échange de frappes pieds-poings, mais c’est vraiment une philosophie de vie. On a bien évidemment les quatre piliers : la technique, la tactique, la condition physique et le mental. Mais il y a beaucoup d’autres choses en plus, notamment la santé.

Certaines personnes ne le savent pas, mais j’ai un parcours d’ostéopathe. J’ai été diplômé d’ostéopathie lorsque j’étais plus jeune et j’ai eu un cabinet pendant un certain nombre de temps. J’ai principalement étudié l’ostéopathie pour améliorer mon krav maga. Une des choses que j’en retire, c’est justement l’importance de ce muscle. Ce muscle qui s’appelle : le muscle iliopsoas. C’est un muscle qui est fondamental parce qu’il vous permet de fléchir la jambe, c’est-à-dire qu’il vous permet de lever la jambe.

À partir du moment où je lève mon genou, ce muscle est mis en place. Du coup à quel moment est-ce qu’on lève son genou en krav maga ? Chaque fois qu’on donne des coups de pieds, coups de genoux, coup de pied direct, coup de pied circulaire, etc.

C’est un muscle aussi qui vient s’attacher en bas du dos, il vient s’attacher sur les 5 dernières vertèbres lombaires. Du coup, si ce muscle ne fonctionne pas correctement, il peut être aussi à la source de beaucoup de douleurs de dos. Il y a énormément de gens au 21e siècle qui comparent la problématique de la position assise aux mêmes problématiques que le tabac dans les années 80. C’est-à-dire que dans les années 80, tout le monde s’est rendu compte que c’était scandaleux de fumer, que c’était vraiment très grave. Cela pouvait porter atteinte à l’intégrité physique.

Aujourd’hui au 21e siècle, on se rend compte que la position assise permanente c’est-à-dire que les gens sont en flexion peuvent créer des dégâts extrêmement importants au niveau digestif, au niveau vertébral, au niveau des douleurs de dos, etc.  Donc, le fait de travailler sur le muscle psoas à l’entraînement et le fait de comprendre les besoins de ce muscle vont vous permettre vraiment de vous sauver la vie.

Ce que j’aimerais voir avec vous c’est : comment étirer ce muscle ? Donc, c’est un muscle qui s’insère profondément dans les viscères, sur la colonne vertébrale, qui part en avant et qui vient s’insérer après au niveau des fémurs. C’est-à-dire que si je veux étirer le muscle iliopsoas droit, je vais mettre ma jambe droite au sol, mon genou au sol. Je vais avancer ma jambe gauche. Vous vérifiez que vous avez les deux jambes dans la même direction, que vous n’avez pas votre pied arrière qui est en rotation externe. Vous avez donc les deux pieds dans la même direction, le genou avant en arrière de la cheville. Si vous l’avez déjà à l’aplomb de la cheville ou si vous avez le genou avant en avant de la cheville, vous allez risquer de léser le genou. Donc, mettez-le légèrement vers l’arrière.

Vous allez aller vers l’avant avec vos hanches. À partir du moment où je vais vers l’avant avec mes hanches, j’étire les deux insertions musculaires, c’est-à-dire l’insertion au niveau des lombaires et l’insertion au niveau du fémur. On va rajouter un petit peu de contraintes pour pouvoir étirer encore plus ce muscle, en faisant une rotation du côté opposé. C’est-à-dire que si je veux étirer le muscle droit, je vais pivoter mes épaules vers la gauche. D’ailleurs, même sans avancer vers l’avant, juste le fait de tourner ici, cela met déjà en tension le muscle.

Donc premier levier rotation, deuxième levier, je vais vers l’avant. On va faire attention à la ceinture scapulaire, c’est-à-dire à la ligne des épaules. À partir du moment où vous faites cela, c’est-à-dire que vous mettez vos épaules vers l’avant, le muscle n’est plus étiré. Il faut que vous conserviez les épaules droites. Donc, on va vers l’avant, on pivote ici et on conserve les épaules droites. Une façon de conserver les épaules droites, cela peut être de mettre les deux mains vers le haut, un vous étirez aussi un peu vos grands dorsaux et deux vous relâchez, vous étirez l’iliopsoas.

Vous pouvez faire avec ce genre d’expiration profonde. Cela veut dire vous vous mettez en position, vous pivotez toujours les hanches, hanche droite vers genou gauche et vous relâchez. Le fait d’expirer relâche les tensions musculaires. Vous attendez un petit peu et vous relâchez encore plus. Vous devez sentir en profondeur l’étirement du muscle.

Certaines personnes sentent l’autre côté. C’est-à-dire qu’il y a une trop forte compression, donc du coup ce n’est pas un étirement, c’est juste de la compression musculaire du côté opposé. Si vous ressentez cela, il y a une autre méthode pour étirer l’iliopsoas qui est un petit peu plus compliqué, mais qui vous permettra aussi d’être efficace. C’est cette fois-ci, donc je vous montre une deuxième méthode maintenant, on pourrait tester les deux, d’être droit fixe, de pas bouger, donc les jambes ne bougeront plus et simplement de faire une rétroversion du bassin. C’est-à-dire que vous allez emmener le bassin vers l’arrière et vous allez enrouler le bassin dans cette position, comme si vous voulez arrondir le dos. Le fait d’avoir un point d’appui au sol et le fait de faire cette rétroversion du bassin, cela vient étirer en profondeur. Et là, vous avez l’espace nécessaire qui vous ne comprime pas.

Donc voilà, je vous ai montré deux types d’étirement du muscle iliopsoas. Dans cette vidéo, vous avez vu, l’étirement d’un muscle fondamental, un muscle qui est méconnu, l’iliopsoas. De mémoire, il y a un excellent livre qui vient de sortir juste sur ce muscle pour vous montrer l’importance de ce muscle. Vous pourrez le retrouver facilement si vous faites des recherches sur internet.

Étirez-vous régulièrement, même plusieurs fois dans la journée. Vous êtes longtemps en position assise, assis au bureau, assis dans le métro, assis à table, assis à la maison, donc vous avez besoin d’étirer ce muscle. Si tout d’un coup de la position assise, vous passez à frapper avec les genoux ou frapper avec les pieds, il y a trop de sollicitations du muscle par rapport à un muscle qui est tout le temps en raccourcissement. Donc, étirez-le. Il n’y a aucun problème. Vous pouvez mettre un timer par exemple sur votre bureau et toutes les demi-heures, vous faites deux, trois minutes d’étirements, tranquillement jambe gauche, jambe droite.

C’est tout pour cette vidéo. Pratiquez l’exercice. N’hésitez pas à commenter dans la zone de commentaires située sous la vidéo si vous avez n’importe quelle question. N’hésitez pas à liker et partager et je vous retrouve très prochainement.

Rejoignez nous sur les réseaux sociaux !

Articles recommandés

Laisser un commentaire

blog-3-conseils-de-krav-maga-pour-tous-les-arts-martiauxun-exercice-pour-s'entrainer-seul
X