COMMENT SE DÉFENDRE AVEC UN JOURNAL ?

Dans cet article, j’aimerais vous apprendre comment se défendre avec un journal. Mais avant cela, je vous invite à télécharger votre cadeau gratuit situé sur cette page ainsi qu’à cliquer sur le bouton « s’abonner » pour vous abonner à la chaîne Youtube de KMG France et rejoindre les centaines de pratiquants de krav maga membre de la communauté KMG France de YouTube.

Comment un simple journal peut devenir une arme redoutable qui va vous aider à vous défendre dans la rue ? Lorsque vous voyez une situation de conflit ou lorsque vous voyez quelqu’un qui commence à s’approcher de vous et vous avez certain doute sur ses intentions. Si vous avez un journal à côté de vous, commencez à le rouler tranquillement.

Donc, vous êtes ici, toujours votre wapiti sur vous. Vous roulez tranquillement le journal et vous essayez de le rouler de façon le plus serrée possible pour qu’il devienne de plus en plus dur. Vous roulez, vous roulez, vous roulez.

Une fois qu’il est roulé, pas besoin de le montrer à l’agresseur, vous n’allez pas vous positionnez comme cela. Vous l’avez tranquillement dans la main et vous êtes prêts au combat. Si jamais vous avez le journal et que l’agresseur vient vers vous, c’est trop tard pour le rouler. C’est-à-dire qu’il faut absolument faire cette action avant que la situation d’agression arrive.

Peut-être que vous êtes en situation où vous rentrez tard chez vous. Il est 3 heures du matin, vous allez au parking au moins 5, si vous avez le journal, roulez-le avant d’aller dans le parking. Si vous êtes dans le métro, dernier métro, vous savez que vous arrivez au terminus, roulez votre journal avant d’arriver au terminus. Travaillez sur l’aspect tactique des choses.

Pour vous donner quelques exemples techniques avec un partenaire. Si par exemple on se place dans une situation où la personne a un couteau, elle est à un mètre et demi de vous, donc vous vous êtes déjà prêt. Je vous rappelle que le journal est prêt. Vous avez senti que quelque chose n’allait pas chez la personne en face de vous.

Vous l’avez vu avec la main dans le dos, ou il cachait peut-être quelque chose. Vous ne savez pas trop ce que c’est, ou la main dans la poche. Vous avez des doutes. Vous avez le journal et vous avez le journal le long de la cuisse tranquillement. Peut-être qu’encore une fois, vous êtes en situation d’arrêt, vous êtes soit en train d’attendre le bus, le métro, dans la rue, ou peu importe.

La situation dans laquelle on se représente, c’est un mètre et demi. Cela veut dire qu’il a besoin de faire un pas pour attaquer. Un pas pour attaquer, cela veut dire que j’ai un peu de temps pour réagir aussi. Cela veut dire que lorsqu’il va attaquer, j’ai le temps. Quand il avance, de sortir de l’axe pour plus être une cible et j’ai le temps d’utiliser la pointe du journal pour aller frapper dans la gorge par exemple.

Donc, maintenant que le journal est serré, il est assez dur, et une seule frappe dans la gorge ici, cela peut suffire à terminer le combat. Il y a quelques années, j’avais fait un exercice à des élèves à moi. C’était un exercice de trois contre un. Ce n’était pas un exercice qui était extrêmement fort élevé au niveau au niveau physique. Donc, ils allaient relativement doucement, mais il y avait trois agresseurs contre 1. Parmi les trois agresseurs, il y avait bâton, couteau et pistolet.

Et un des agresseurs a envoyé le bâton de cette façon vers le défenseur, le défenseur n’a pas vu le bâton. Il a pris le bâton dans la gorge. Il a toussé pendant au moins une demi-heure. Il a toussait et crachait. C’est-à-dire qu’une simple frappe doucement dans la gorge, cela l’avait presque, en tout cas cela l’a mis KO technique, c’était sûr. Mais, il aurait pu avoir des dommages graves. Heureusement, il n’y a eu aucun problème, mais c’est juste pour vous montrer une histoire qui m’est arrivée où un de mes élèves devant moi a pris un petit coup dans la gorge.

Donc, imaginez quand la personne arrive ici et que vous mettez 100 % dans sa gorge, les dégâts que cela peut faire. Si jamais ce n’est pas suffisant, vous pouvez commencer à frapper avec le journal. Donc à frapper avec cette partie-là qui maintenant est assez dure puisque c’est rouler vers les zones sensibles et vous pouvez rajouter les pièces s’il y a besoin.

Évidemment dans toutes ces techniques, je m’éloigne du couteau. Cela veut dire que quand il avance, je m’éloigne du couteau, je suis loin du couteau. Je suis loin du couteau. Vous voyez, le couteau est le plus loin possible de moi. Je ne vais pas du côté du couteau.

Un autre exemple, s’il tient de bas en haut et qu’il vient attaquer. Donc pareil, c’est un mètre et demi pour me laisser une possibilité de faire une défense de corps et qu’il vient attaquer. Dans cette position, quand il vient attaquer, je sors de l’axe et je viens bloquer ici. Donc, je viens attaquer son attaque, je viens frapper fort sur l’os du bras.

Donc ici, on a le radius. Je viens percuter assez fort. Ce n’est pas un blocage à proprement parler, c’est une première frappe. Si c’était un blocage à proprement parler, il ne passerait pas. C’est-à-dire que si on est à distance proche ici et que tu attaques de bas en haut et que je fais juste cela, cela va plier le bras. Je ne suis pas assez fort ici pour bloquer.

Par contre, étant donné que je suis sortie de l’axe et que je percute, là cela va être efficace, une simple frappe va être efficace. Après en fonction du besoin, c’est pareil. Tout doucement, je viens attaquer. Est-ce que j’ai besoin de remettre un deuxième et de frapper après ? C’est vous qui voyez en fonction de la situation.

Vous pouvez aussi utiliser le journal à distance proche, en mixant avec le krav maga que vous connaissez. C’est-à-dire que par exemple si Tony est ici, si on reprend attaque circulaire de haut en bas, on a bien évidemment cette technique défense, contre-attaque.

Là, on a un journal dans la main, donc quelque chose de plus dur, vous pourrez très bien faire cette technique. C’est-à-dire encore une fois, la défense et la contre-attaque simultanée ici, cela va être beaucoup plus efficace que votre poing. Vous n’allez pas vous faire mal. Ou encore une fois s’il attaque, cette technique, cela va être beaucoup plus efficace, quelque chose de dur dans sa tête, plutôt que votre poing qui risque de casser.

Voilà, ce sont les informations que je voulais vous transmettre aujourd’hui sur le journal. Le journal est aujourd’hui un morceau de journal qui a été serré fort. Cela peut être un petit bâton, un bâton court. Cela peut être tout ce qui est objet qui a plus ou moins cette taille, qui est un objet usuel que vous détournez de son utilisation normale pour pouvoir vous défendre.

Faites attention parce que cela peut créer des dégâts très importants. Certaines techniques que je vous ai montrées aujourd’hui dans la gorge, notamment vous pouvez risquer de créer des dégâts irréversibles sur votre attaquant puisqu’on tape dans la gorge, on tape sur les voies respiratoires. Mettez-vous avec votre journal le plus tôt possible en situation tactique, si jamais vous sentez qu’il y a un problème et j’espère que vous n’aurez jamais à utiliser ces techniques en situation réelle.

Je vous laisse commenter dans la zone de commentaires sous la vidéo. Si vous avez n’importe quelle question, j’essaierai d’y répondre avec grand plaisir. N’oubliez pas de partager cette vidéo, liker cette vidéo. Téléchargez votre cadeau offert et je vous retrouve très prochainement pour une autre vidéo. Au revoir et à bientôt.

Rejoignez nous sur les réseaux sociaux !

Articles recommandés
Comments
  • Kouassi Valentin yao
    Répondre

    Impretionnant je souhaite joyeuse fête de Noël a toute la famille kmg France

Laisser un commentaire

De-lusine-a-linstruction-du-krav-maga-interview-de-tony-barraudblog-interview-de-julien-sassi-instructeur-de-krav-maga-a-epinal
X